fbpx

Ces Femmes dirigeantes Ont Mieux Réagi Face À La Pandémie

Des années de recherche ont montrer que les styles de leadership des femmes pourraient être différents et bénéfiques. La pandémie covid-19 a révélé des exemples de véritable leadership femme savent ce qu’il faut faire en cas de crise.

L’Islande le Taïwan l’Allemagne et la Nouvelle-Zélande, beaucoup de femmes se mobilisent pour montrer au monde comment gérer les situations de crise mondiale, Ces femmes dirigeantes nous offrent des possibilités intéressantes de gouvernance. Que nous apprennent-elles ?

L’Allemagne 

Dès le début de la pandémie, la chancelière allemande Angela Merkel, a déclaré à ses concitoyens qu’il s’agissait d’un grave virus qui allait infecter jusqu’à 70% de la population, « prenez-le au sérieux » a-t-elle dit. Elle l’a fait, alors ils l’ont fait aussi.

 Les tests ont commencé dès le début. L’Allemagne à dépasser les phases de colère et de manque de régularité que nous avons vues ailleurs. Les chiffres du pays sont bien inférieurs à ceux de ses voisins européens, Alor que des signes indiquent qu’ils pourraient commencer à atténuer les restrictions assez rapidement.

La Nouvelle-Zélande 

Jacinda Ardern été la première à annoncer clairement le niveau d’alerte maximal auquel elle soumettait le pays – et à expliquer pourquoi. Puit elle a obligé é l’auto-isolement aux personnes entrant en Nouvelle-Zélande avec une rapidité extraordinaire, alors qu’il n’y avait que six cas dans tout le pays, eu après elle a interdit totalement l’entrée aux étrangers.

Sa clarté et fermeté sauvent la Nouvelle-Zélande de la crise. En avril, ils n’avaient subi que quatre décès, et là où d’autres pays parlent de lever les restrictions, Jacinda Ardern les renforce, en plaçant tous les Néo-Zélandais rentrant au pays en quarantaine pendant 14 jours.

La Norvège 

La Première ministre norvégienne, Erna Solberg, a eu l’idée d’utiliser les médias pour parler directement aux enfants de son pays. Elle s’appuyait sur la courte conférence de presse de trois minutes elle a également tenu une conférence de presse dédiée où aucun adulte n’était autorisé. Elle a pris le temp aussi pour répondu aux questions des enfants de tout le pays et d’expliquer pourquoi il était normal d’avoir peur. Une idée novatrice et un leadership plus féminin .

L’Islande

Katrín Jakobsdóttir la Première ministre offre des tests de dépistage du coronavirus gratuits à tous ses citoyens, et deviendra une étude de cas clé dans les taux d’augmentation et de mortalité de Covid-19. Beaucoup de pays ont limité le dépistage aux personnes présentant des symptômes actifs. En proportion de sa population, l’Islande a déjà dépisté cinq fois plus de personnes que la Corée du Sud, avec un système de suivi plus développer.

L’amour et empathie communiquées de toutes ces dirigeantes semblent provenir d’un autre monde que celui auquel nous nous sommes habitués.